Les thématiques du dialogue social

IMG 2
IMG4
IMG4

Formation professionnelle et alternance

Formation professionnelle et alternance

Le développement des compétences dans les Industries Electriques et Gazières (IEG) a toujours représenté un investissement important visant à répondre aux enjeux de sûreté, de sécurité et de performance des installations industrielles.

Aujourd’hui, la transition écologique et énergétique conduit à une évolution de plus en plus profonde du contenu des métiers, que la branche doit accompagner. La transformation numérique de nombreux processus, la révolution digitale, dont l’intelligence artificielle, rend indispensable une adaptation beaucoup plus rapide des compétences des salariés, avec des métiers pour certains en forte décroissance.

Dans ce contexte, et alors que la loi du 5 septembre 2018 réforme en profondeur le rôle des branches professionnelles en matière de formation et d’alternance, le développement des compétences doit permettre :

  • De garantir de disposer au bon moment du bon niveau de compétences des salariés dans des emplois qui se transforment rapidement
  • D’accompagner les transformations de l’entreprise, notamment par l’intégration du numérique
  • D’assurer l’employabilité des salariés. D’importants programmes de reconversions de salariés doivent être mis en place pour tenir compte des évolutions des métiers

C’est pourquoi, la politique formation de la branche s’articule autour de 6 grandes priorités :

  • Le maintien, l’adaptation et le développement des compétences au regard des grandes évolutions sociétales et technologiques et des besoins des entreprises de la Branche
  • Le développement des qualifications, en adéquation avec les besoins des métiers de la Branche
  • L’accès à la formation au sein des TPE-PME
  • Le développement de la formation par l’alternance et plus particulièrement l’apprentissage
  • Le développement du taux de féminisation dans les métiers techniques
  • L’accès facilité à la formation pour tous les salariés

Documents Pratiques (documents en cours de refonte)

L’OPCO 2i

La loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel », adoptée le 5 septembre 2018, a modifié profondément le système de la formation professionnelle tant au niveau des dispositifs que des financements et des acteurs.

En créant les opérateurs de compétences, l’objectif est de permettre aux branches professionnelles de se réunir dans une logique de filière pour créer des ensembles cohérents en termes de métiers, de compétences, de mobilité ou encore d’enjeux liés à la formation.

Depuis le 1er avril 2019, 11 opérateurs de compétences (OPCO), dans lesquels sont réparties 329 branches professionnelles, ont remplacé les 20 opérateurs paritaires collecteurs agréés (OPCA). C’est dans ce contexte qu’a été créé l’opérateur de compétences interindustriel OPCO 2i qui rassemble 32 branches professionnelles dont celle des industries électriques et gazière. Il reprend partiellement ou totalement les champs de compétences des OPCA OPCAIM, OPCA DEFi, OPCA 3+, AGEFOS-PME, OPCALIA et FORCO.
L’OPCO 2i, c’est 700 collaborateurs pour accompagner les entreprises des industries, 7 directions générales adjointes et 12 Délégations régionales.

Il est également présent dans les 5 départements et Régions d’Outre-Mer dans le cadre de son partenariat avec AKTO. Au quotidien, les conseillers formation sont à l’écoute des entreprises et de leurs salariés notamment pour :

  • Les informer, les sensibiliser et les accompagner dans l’analyse et la définition de leurs besoins en matière d’emploi et de formation professionnelle, de politique RH, de GPEC…
  • Favoriser le développement des compétences, le maintien dans l’emploi, l’accès à la qualification en les orientant et en mobilisant les dispositifs appropriés (plan de développement des compétences, Validation des acquis de l’expérience, Compte personnel de formation…)
  • Faciliter les recrutements et l’insertion professionnelle avec le contrat d’apprentissage ou le contrat de professionnalisation